bébé tête à gauche

Comment le crâne des nourrissons peut il se déformer et entrainer une plagiocéphalie / déformation crânienne positionnelle / tête plate ?

 

La tête des bébés est fragile mais surtout malléable.

Le crâne est formé de 6 os qui ne sont pas encore fusionnés. Ils sont liés entre eux par des sutures et des espaces vides appelés « fontanelles ». Cela permet une compression crânienne indispensable au passage de la tête du nouveau-né lors de l’accouchement.

Cette malléabilité laisse parfois s’installer des déformations crâniennes.

Une légère déformation de la tête est souvent observée chez les bébés à la naissance. Elle rentre dans l’ordre spontanément en quelques semaines.

Certaines déformations peuvent toutefois s’aggraver ou apparaître dans les premiers mois de vie du bébé.

Il existe 3 types de déformations crâniennes positionnelles chez l’enfant : la Plagiocéphalie, la Brachycéphalie (communément appelé syndrome de la tête plate) ainsi que la Dolichocéphalie.

Causes des plagiocéphalies et déformations crâniennes

Comprendre les causes des plagiocéphalies permet de mieux les prévenir car les parents pourront être sensibilisés, adopter les bons gestes et consulter de façon précoce.

 

Pendant la grossesse,

Plusieurs situations peuvent créer des « pressions » prolongées sur le crâne du bébé et provoquer des déformations crâniennes.

  • Mauvaise position du bébé (siège, transverse, engagement précoce dans le bassin)
  • Manque de liquide amniotique
  • Alitement de la maman
  • Grossesse multiple

 

Lors de l’accouchement,

plusieurs facteurs favorisent l’apparition d’une plagiocéphalie ou déformation crânienne.

  • Aide instrumentale (forceps, ventouse, cuillère)
  • Mauvaise présentation du bébé (tête en extension, siège…)
  • Travail long
  • Bébé prématuré

 

Après la naissance,

différents facteurs peuvent entrainer des déformations progressives ou positionnelles :

  • Torticolis
  • Manque de mobilité/tonicité globale du nourrisson
  • Rotation préférentielle de la tête d’un côté
  • Position prolongée sur le dos
  • Manque de temps d’éveil sur le ventre
  • Manque de stimulation des parents
  • Sur-utilisation du matériel de puériculture ou mauvais matériel (transat, siège bébé, cosy, siège-auto, matelas cocoonants…) (1)
  • Manque de portage
  • Bébé nourri toujours du même côté (l’allaitement à l’inverse limiterait les plagiocéphalies)

 

Facteurs de risques généraux

Certains facteurs de risques augmentent la probabilité de développer des déformations du crâne chez le Nourrisson, ils concernent en priorité :

  • les ainés
  • Les garçons (souvent moins actif avec une tête plus lourde)
  • Les prématurés

 

L’évolution des déformations crâniennes positionnelles ou plagiocéphalies

La plupart des plagiocéphalies se résorbent quasiment complètement vers l’âge de deux ans mais si la déformation progresse et devient sévère, la forme du crâne perdurera à l’âge adulte.(2)

Ces déformations ne sont la plupart du temps qu’un problème esthétique. Elles ne compromettent pas la croissance du cerveau mais peuvent quand même avoir des conséquences (Lire l’article sur les conséquences des plagiocéphalies). Il est important de consulter pour écarter des causes pathologiques, traiter les causes fonctionnelles et quotidiennes afin que le crâne de bébé ne s’aplatisse pas d’avantage.

Votre chiropracteure, Elodie Rousset saura évaluer et participer au traitement de la plagiocéphalie de votre enfant. Plus d’informations sur la plagiocéphalie sur ce lien

Prendre rendez-vous au cabinet de Lyon

 

Sources

(1)American Academy of Pediatrics, Moon RY. SIDS and other sleep-related infant deaths: evidence base for 2016. Updated recommendations for a safe infant sleeping environment. Pediatrics 2016;138(5)

(2) Etude publiée sur l’US National Library of Medecine : LaBrie RA, Scott RM. Analysis of posterior plagiocephaly: deformational versus synostotic. Plastic and Reconstructive Surgery (1999) 

Société canadienne de pédiatrie

Naitre et Grandir.com

traitement crânien d'un nourrisson

Les déformations crâniennes à première vue uniquement esthétiques pourraient avoir d’autres conséquences qui sont encore peu admises. La plagiocéphalie, la brachiocéphalie communément appelées “syndrome de la tête plate” sont deux atteintes du nourrisson de plus en plus fréquentes et souvent prises en charge dans mon cabinet de chiropraxie à Lyon.

Conséquences esthétiques des plagiocéphalies

L’apparence du crâne du bébé se modifie. On note un aplatissement de l’arrière de la tête mais aussi lorsque la plagiocéphalie évolue, un changement de la position des oreilles, du front, et des traits du visage sur un côté.

La plupart des plagiocéphalies se résorbent quasiment complètement vers l’âge de deux ans mais si la déformation progresse et devient sévère, la forme du crâne perdurera à l’âge adulte sans la mise en place d’un traitement adapté.(1)

Autres conséquences des déformations crâniennes positionnelles

En tant que chiropracteur, il me semble évident qu’une déformation crânienne positionnelle liée à une asymétrie du tonus de l’enfant, peut entrainer des conséquences neuro-psychomotrices et pas seulement esthétiques.

Le sujet est encore peu étudié par la recherche médicale scientifique pour avoir des certitudes mais plusieurs hypothèses documentées peuvent être émises. On peut envisager des conséquences :

  • Neurologiques
  • Cognitives
  • Posturales
  • Auditives
  • Dentaires et Mâchoires

Conséquences Neurologiques

Il existe toujours un débat entre les déformations crâniennes et le développement moteur des enfants.

Mais des études ont mis en évidence un lien entre les déformations positionnelles (plagiocéphalie) et :

  • Une diminution dans l’acquisition des compétences spécifiques motrices en fonction de la sévérité de la déformation crânienne.(2)
  • Un moins bon score au test de mesure de la mémoire, l’autonomie, la communication, la motricité (BSID-ASQ-AIMS) (3)

On ne peut pas établir de lien de causalité mais on peut affirmer que la plagiocéphalie est un marqueur de risque élevé de retard développemental.(4)

Conséquences Cognitives

Les déformations crâniennes sont en lien avec une augmentation du risque de problème de développement par une hausse des prises en charges pour problème de langage (orthophonie) et problème postural lors de leur entrée à l’école.(5)

D’après une étude de 2012, les enfants avec une plagiocéphalie ont plus de risque de développer des troubles du language. D’autres études ne montre cependant aucun lien. (6) (7)

Conséquences posturales

  • Moins d’Equilibre et plus de tensions musculaires au niveau du dos et des jambes en grandissant (8)
  • Un lien probable avec la scoliose (9)

Conséquences Auditives

La réaction à certains stimuli auditifs semble d’après cette étude plus faible chez les enfants ayant une plagiocéphalie par rapport aux enfants non atteints. (10)

Conséquences Dentaires et Mâchoire

Les plagiocéphalies avec une asymétrie du visage, entrainent, d’après cette étude des troubles de l’occlusion et un déplacement vers l’avant de la mâchoire.(11) (12)
Ces troubles pourront potentiellement amené à un traitement orthodontique plus tard.

Le traitement précoce des plagiocéphalies est important

Au vu des potentielles conséquences à court et long terme, on comprend l’importance de mieux prendre en charge les déformations crâniennes. La HAS conseille la prise en charge précoce et la prévention.(13)

Il est donc nécessaire de s’interesser aux causes des plagiocephalies (Lire l’article “plagiocéphalies mecanisme et causes”) afin de mieux les traiter ou de les éviter.

Votre chiropracteure, Elodie Rousset saura évaluer et participer au traitement de la plagiocéphalie de votre enfant. Plus d’informations sur ce lien

Prendre rendez-vous au cabinet de Lyon

Sources

(1) Etude publiée sur l’US National Library of Medecine : LaBrie RA, Scott RM. Analysis of posterior plagiocephaly: deformational versus synostotic. Plastic and Reconstructive Surgery (1999) 
(2) Cabrera-Martos I, Valenza MC, Benítez-Feliponi A, Robles-Vizcaíno C, Ruiz-Extremera A, Valenza-Demet G. Clinical profile and evolution of infants with deformational plagiocephaly included in a conservative treatment program. The International Society for Pediatric Neurosurgery (2013) 
(3) Brent R. Collett, Elizabeth H. Aylward, Jessica Berg, Candice Davidoff, Justin Norden, Michael L. Cunningham, Matthew L. Speltz. Brain volume and shape in infants with deformational plagiocephaly. Child’s Nervous System (2012) 
(4) Martiniuk AL, Vujovich-Dunn C, Park M, Yu W, Lucas BR. Plagiocephaly and Developmental Delay: A Systematic Review. J Dev Behav Pediatr. 2017;
(5) Robert I. Miller, Sterling K. Clarren. Long-Term Developmental Outcomes in Patients With Deformational Plagiocephaly. Pediatrics (2000)
(6) Linz 2018
(7) Korpilahti P, Saarinen P, Hukki J. Deficient language acquisition in children with single suture craniosynostosis and deformational posterior plagiocephaly. Childs Nerv Syst. 2012
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22083136/
(8) Cabrera-Martos I, Valenza MC, Valenza-Demet G, Benítez-Feliponi Á, Robles-Vizcaíno C, Ruiz-Extremera Á. Repercussions of plagiocephaly on posture, muscle flexibility and balance in children aged 3-5 years old. J Paediatr Child Health. 2016
(9) Saccucci M, Tettamanti L, Mummolo S, Polimeni A, Festa F, Tecco S. Scoliosis and dental occlusion: a review of the literature. Scoliosis (2011)
(10) Balan P, Kushnerenko E, Sahlin P, Huotilainen M, Näätänen R, Hukki J. Auditory ERPs reveal brain dysfunction in infants with plagiocephaly. Journal of Craniofacial Surgery (2002)
(11) St John D, Mulliken JB, Kaban LB, Padwa BL. Anthropometric analysis of mandibular asymmetry in infants with deformational posterior plagiocephaly. The American Association of Oral and Maxillofacial Surgeons (2002)
(12) Kluba S, Roßkopf F, Kraut W, et al. Malocclusion in the primary dentition in children with and without deformational plagiocephaly. Clin Oral Investig. 2016
(13)https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2020-02/reco276_fiche_memo_deformatons_craniennes_min_cd_2020_02_05_v11_fev.pdf

Merci au site baby-skull pour son contenu de qualité et inspirant

 

Comment porter un carton chiropraxie

Afin d’éviter l’apparition de problèmes de dos, la meilleure prévention possible consiste à adopter une bonne posture, quel que soit le type d’activité (position assise, debout, de repos, au travail, pendant les loisirs ou le sport).

Réaliser des mouvements corporels corrects vous permettra d’éviter que vos muscles, articulations, ligaments ou organes s’abîment.

Plus d’infos sur les techniques chiropratiques et la posturologie

 

Avant de vous baisser, fléchissez les genoux

Avant de vous baisser, fléchissez les genoux

 

Pour soulever les objets lourds, maintenez-les le plus près possible du corps

Pour soulever les objets lourds, maintenez-les le plus près possible du corps

 

Quand vous portez des sacs, répartissez le poids de façon équilibrée

Quand vous portez des sacs, répartissez le poids de façon équilibrée

Les effets du stress Chiropraxie

Découvrez grâce à cette infographie les effets du stress,  notamment les différents types de stress, ses origines, ses signes et symptômes et bien sûr, les solutions offertes par la chiropraxie pour combattre le stress au quotidien !

Bébé chiropraxie

Journée Mondiale de la Plagiocéphalie 2017 : Les chiropracteurs se mobilisent le 4 avril en offrant un dépistage

A l’approche de la journée mondiale de la plagiocéphalie et des déformations crâniennes qui aura lieu le 4 avril prochain, l’Association Française de Chiropraxie (AFC) rappelle la nécessité de sensibiliser les parents au phénomène de déformations crâniennes du bébé. En effet, les chiropracteurs constatent depuis plusieurs années une augmentation du motif de consultation pour plagiocéphalie ; alors que le diagnostic précoce et la prévention permettraient de réduire le nombre et le degré de sévérité des plagiocéphalies et donc de mieux les traiter.

La plagiocéphalie fonctionnelle ou syndrome de la « tête plate  » est une déformation du crâne du nourrisson qui se caractérise par un aplatissement postérieur ou d’un côté du crâne. Le crâne du bébé étant malléable à cet âge, la déformation peut se produire si l’enfant allongé sur le dos repose sa tête toujours du même côté. Le torticolis, qu’il soit congénital ou positionnel, conséquence de contraintes in utero ou lié à l’accouchement, est un facteur favorisant la rotation de la tête toujours dans le même sens. De légère, modérée à sévère, la plagiocéphalie peut donc se développer in utero ou au cours des premiers mois de la vie.  Si cette déformation positionnelle n’est pas corrigée, elle peut rester intacte à l’âge adulte.

Vincent Renard, chiropracteur, précise qu’« une déformation sévère ne laissera pas que des séquelles esthétiques ; de nombreuses études s’interrogent sur l’incidence d’un déséquilibre de la mâchoire avec problème d’occlusion, d’un trouble visuel, auditif ou encore postural (scoliose) ».  Le chiropracteur poursuit : «  Nous constatons qu’environ 1 enfant sur 3 souffre d’une déformation positionnelle à divers degrés, un phénomène en constante augmentation. »
Une étude Canadienne (Mawji A et al, 2013) estime l’incidence des plagiocéphalies à 46% chez les nourrissons de 2 mois alors qu’elle était estimée à 22% en 2004 (par Hutchinson et al, 2004).

« Nous sommes maintenant certains que la prévention, avec des conseils simples aux parents permettrait d’atténuer, voire d’éviter cette déformation. » affirme Vincent Renard

plagio2Après une anamnèse approfondie (de la naissance au jour de la consultation), un examen neurologique et palpatoire spécifique ainsi qu’une observation des aptitudes motrices, le chiropracteur évaluera le bon fonctionnement des articulations en relation avec la musculature, les tendons et les ligaments et décèlera une éventuelle déformation du crâne. De par sa formation le chiropracteur est en capacité de dépister une craniosténose et de référer si tel est le cas.

La prise en charge chiropratique dispensée au nouveau-né est   spécifique, sûre et efficace. Le chiropracteur travaille sur la colonne vertébrale en exerçant des pressions douces, ajustements précis et indolores, permettant de réduire les tensions musculaires et articulaires, et ainsi diminuer les interférences du système nerveux.

plagio3Valérie Klingelschmitt, chiropracteur à Paris, explique «  Le chiropracteur s’adapte à l’âge, à la morphologie et à la pathologie du bébé ; le geste est doux, spécifique et indolore. Le chiropracteur possède dans son champ de compétence des techniques lui permettant de travailler différemment sur la femme enceinte, le nourrisson, le senior ou le sportif ». Le chiropracteur précise : « La plagiocéphalie est une déformation acquise qui se développe après la naissance, plus souvent observée entre le 1er et le 3eme mois. Nous pouvons ajuster le nouveau-né dès les premières heures de vie, mais pour cette raison il faudra le revoir obligatoirement à 6 semaines. Pendant l’accouchement, l’enfant subit les contraintes utérines et les contraintes externes qui génèrent une lésion articulaire plus ou moins grave pour l’enfant, mais qui perturbe en tout état de cause la transmission des informations nerveuses entre le cerveau et le corps. Pour le cas des plagiocephalies, le chiropracteur effectuera des mesures pour déterminer le degré de sévérité de la déformation et adaptera son traitement en conséquence en travaillant également sur le torticolis et les chaines musculaires. Chaque parent repartira du cabinet avec des conseils de positionnement, de portage et de stimulation facilement applicable à la maison ».

En attendant de consulter il est nécessaire, pour le nouveau-né, d’alterner:

  • La position de sommeil quelque soit le lieu de couchage

  • La position (bras droit, bras gauche) au moment du biberon

  • Les positions lors des temps d’éveil

  • Les moyens de portage

Mal au dos, pensez chiro

Sport d'hiver chiropraxie

Avant, pendant et après le ski, comment mieux vous préparer pour éviter les blessures et profiter pleinement des pistes… Consultez votre chiropracteur pour traiter vos douleurs ou tout simplement vérifier votre posture !

Bonnes vacances et bon ski 😀

 

Stress et mal de dos chiropraxie

Pour la troisième année consécutive, les chiropracteurs de l’AFC se sont mobilisés pour faire connaître la chiropraxie au plus grand nombre en proposant dans de nombreux cabinets un dépistage gratuits des troubles de la colonne vertébrale.

Année après année, cet événement connaît un succès croissant. Avec plus de 450 chiropracteurs et pres de 4000 patients sensibilisés à la chiropraxie, cette édition a fait un carton.

Soutenue par une stratégie de communication efficace, la journée mondiale de la colonne vertébrale 2016 a été massivement relayée par les médias, comme par exemple, dans Santé Magazine, et sur les réseaux sociaux. En effet, ce ne sont pas moins de 60 retombées dans les médias et une portée totale de près de 123 000 personnes touchées par les publications de l’AFC sur son compte Facebook.

Au-delà de cet événement, gageons que la visibilité offerte par l’événement produira un impact durable au travers du temps. L’Association française de chiropraxie salue l’engagement de l’ensemble des chiropracteurs qui se sont investis dans cette opération qui profite à l’ensemble de la profession et leur lance d’ores et déjà un appel pour l’édition 2017. Un grand bravo et un grand merci !